Caractéristiques de la pierre labradorite

  • ORIGINE DU NOM :Labrador, site de sa découverte au Canada
  • GROUPE D’APPARTENANCE :Feldspaths
  • COMPOSITION CHIMIQUE :Aluminosilicate de sodium et de calcium, Na (AlSiO8), Ca (Al2Si2O2)
  • DURETÉ :Entre 6 et 6,5
  • SYSTÈME CRISTALLIN :Triclinique
  • GISEMENT(S) :Australie, Canada, États-Unis, France, Madagascar, Mexique, Russie et Ukraine.
  • COULEUR(S) :Bleu, vert et gris. Bien souvent gris avec des effets miroir bleu.

La pierre de labradorite son histoire, son origine, ses propriétés et ses vertus en lithothérapie

Histoire de la labradorite

Issue de la région du Labrador au Canada, la pierre labradorite fut découverte par des missionnaires moraves en 1770 étant là pour travailler sur certains peuples autochtones, notamment les inuits. Ils étaient chargés de les évangéliser. Les peuples innus (Montagnais-Naskapis) et inuits estimaient que la pierre labradorite n’était ni plus ni moins qu’une pierre de feu issue des aurores boréales dans le nord et le sud de la planète. Selon eux, elle était congelée par le froid au point culminant puis retombée sur le sol. La labradorite doit son nom au géologue Foster qui l’a appelé ainsi pour la première fois en 1780. Il choisit tout simplement ce nom en référence à son lieu de découverte, la région canadienne du Labrador.

Selon certaines croyances, les aurores boréales seraient apparues pour la première fois après qu’un guerrier inuit ait frappé avec sa lance une pierre labradorite. Les labradorites représentent des rayons d’aurores boréales renfermés dans la roche. Toujours selon les mêmes croyances, la labradorite joue un rôle similaire en enfermant l’âme des ancêtres. La poudre de labradorite était également utilisée pour contrer de nombreux maux.

 
En 1940, un nouveau gisement de pierre labradorite a été découvert alors que de nombreux mineurs s’initiaient à concevoir des pièges dans le but de stopper des chars ennemis. La labradorite était alors présente à la vente au nom de Spectrolite. Communément appelée “pierre de lune arc-en-ciel”, la labradorite se fait également appeler carnatite, mauilite, silicite, spectrolite, radauite ou encore hafnefjordite. Si cette pierre possède autant de noms, c’est probablement car il s’agit de l’une des pierres les plus populaires au monde. À travers les différentes civilisations, elle est si connue que nombreux sont ceux qui lui ont attribué un nom particulier avec bien souvent, une légende pour l’accompagner. Symboliquement, elle est utilisée comme objet de décoration et d’ornement sur les édifices. Elle représente également une pierre précieuse dont il faut prendre soin et pour laquelle les reflets se montrent inexistants. Aujourd’hui, on la retrouve principalement sous la forme de bijoux tels que des bracelets, des bagues, des pendentifs, etc. Ses couleurs sont si époustouflantes qu’elle fait partie des pierres les plus prisées dans le domaine de la joaillerie.

Origine et composition de la labradorite

Appartenant au groupe des feldspaths, la pierre labradorite est composée essentiellement d’aluminosilicate de sodium et de calcium. Ainsi, elle appartient au groupe des silicates, et plus particulièrement au sous-groupe des tectosilicates. La labradorite connaît des couleurs telles que le vert et le bleu avec de temps à autre un reflet métallique. Ce reflet est l’effet d’adularescence ou connu également sous le nom de phénomène Schiller. Ce phénomène sur la labradorite offre ainsi un effet miroir en surface étant lié directement aux différentes couches qui la composent. D’ailleurs, ce sont à ses couleurs uniques et étincelantes qu’elle doit son incontestable succès. Une fois sous vos yeux, la labradorite peut changer de couleur selon la luminosité et les reflets. Lorsqu’elle est méticuleusement taillée et polie, elle semble revêtir une parure magique qui brille de mille feux.  

Les principaux gisements de la pierre labradorite se situe en Australie, au Canada, aux États-Unis, en France, à Madagascar, au Mexique, en Russie et en Ukraine. Aujourd’hui, la labradorite est très utilisée en joaillerie et pour la conception de bijoux.

Vertus et propriétés de la labradorite en lithothérapie

En lithothérapie, la pierre labradorite est connue pour sa vertu de protection. Elle est extrêmement protectrice en absorbant le négatif, mais aussi en étant un bouclier à part entière. La labradorite protège du négatif environnant en l’absorbant jusqu’à ce qu’il soit totalement dissout.

Portée en bijoux, notamment, au contact de la peau, la pierre labradorite développe l’attrait de l’être vis-à-vis d’autrui. Cette pierre est donc très recommandée aux personnes en mal de solitude. L’action de la labradorite est reconnue comme régénératrice au niveau physique et mental suite à des périodes d’épuisement. L’aura retrouve ainsi une harmonie et se rééquilibre par le biais de pierre.

 

Si vous déposez un objet tel qu’une boule labradorite pour équilibrer et harmoniser l’énergie dans un lieu comme le salon ou la chambre, pensez fréquemment à la nettoyer afin qu’elle puisse se recharger des ondes négatives environnantes, votre lieu en sera assainit. Également, vous remarquerez que la pierre labradorite peut varier de teintes, allant de pâle à moins pâle et vice versa. Généralement, ses couleurs dominantes sont le bleu, le vert et le doré. Vous noterez qu’il est aussi possible de la voir se fissurer puis revenir à son état naturel. Cela signifie simplement qu’elle vous a offert pleinement ses vertus et qu’il est malheureusement venu le temps de vous en séparer, car elle n’aura plus la même efficacité. La pierre labradorite s’applique en lithothérapie au niveau du coeur ou au niveau du plexus solaire. Par exemple, si vous placez une pierre orange sur votre plexus solaire ainsi que la labradorite à ses côtés, votre patient verra ses douleurs s’atténuer et les énergies négatives seront absorbées par la labradorite.

error: